Le contrat de maintenance informatique

Aujourd’hui, recourir à des prestataires spécialisés dans la maintenance informatique est une pratique très prisée par les entreprises. Pour encadrer cette prestation et éviter les éventuels litiges, il est important d’établir un contrat de maintenance informatique. Quel est le rôle de ce document et qu’est-ce qu’il doit contenir ?

Le contrat de maintenance informatique

Quel est le rôle du contrat de maintenance informatique ?

La maintenance informatique vise à vérifier, entretenir ou réparer le matériel informatique, ou l’ensemble (ou une partie) du système informatique. Le rôle du contrat est d’englober le mode et le périmètre d’intervention de la société spécialisée ainsi que le niveau de responsabilité qui lui revient.

Ainsi, le contrat de maintenance informatique précisera notamment les éléments suivants :

 

L’objet du contrat : type de maintenance attendu

On distingue trois types de maintenance informatique.

La maintenance préventive

Ce contrat de maintenance a pour but d’éviter les éventuelles défaillances du matériel en cours d’utilisation. Pour cela, l’intervention se concentre sur des missions d’audit et de monitoring du parc informatique afin d’identifier d’éventuels points de faiblesse.

A la clé, ce mode de maintenance permet d’éviter l’échéance de problèmes et augmente la durée de vie des équipements.

La maintenance corrective

Dans ce cas, il s’agit de remettre en état de fonctionnement un équipement (logiciel, ordinateur, serveur…) qui a connu une avarie comme une panne ou une attaque informatique, on fait la différence entre deux types de maintenance : la maintenance palliative et la maintenance corrective.

La première vise à apporter une réponse rapide mais temporaire à un dysfonctionnement.

La seconde a pour objectif de corriger le dysfonctionnement et son origine.

L’infogérance

Ici l’entreprise confie au prestataire la pleine gestion de son parc informatique : installation, mise à jour, sécurisation et maintenance informatique.

 

 

En complément de l’objectif de la prestation, il faut s’attacher à définir dans l’objet du contrat de maintenance informatique un certain nombre de terme pour désigner les différentes composantes du parc informatique (qu’est-ce qu’un poste de travail ? Quel est le périmètre du réseau d’entreprise…)

 

Contrairement à la plupart des prestataires informatiques, chez Proselis, nous vous proposons un accompagnement informatique sur mesure qui correspond à vos besoins réels. Ainsi, vous ne payez que ce que vous consommez vraiment.

 

Les méthodes d’intervention du prestataire

Une prestation informatique peut être réalisée de nombreuses manières différentes. Le contrat de maintenance informatique doit spécifier cet élément.

 

Voici des exemples de modes d’intervention :

À distance

L’intervention est donc assurée par les techniciens par téléphone ou par mail. Ils peuvent également utiliser quelques techniques pour prendre la main à distance sur les serveurs ou les postes informatiques concernés et résoudre le problème.

Sur le site

Les techniciens se rendent dans les locaux de la société pour résoudre les problèmes détectés et s’assurer de l’exploitation du système informatique, des mises à jour et des installations.

Cela est rarement nécessaire mais peut s’avérer indispensable pour installer de nouveaux postes par exemple.

Par ticket

Cette option permet aux petites et moyennes entreprises de profiter d’un service de maintenance tout en payant de façon ponctuelle en fonction de leur besoin. Le principe consiste à acheter des tickets correspondants à des unités d’heures. On parle parfois de TMA : Tierce Maintenance Applicative.

Au forfait

Dans ce cas, le prestataire propose un tarif pour gérer une partie ou l’ensemble des équipements. Le montant de la prestation dépend du périmètre fixé et donc de la taille du parc informatique qui lui est confié.

Externalisation complète

Dans le cadre d’une formule d’externalisation de la maintenance informatique, le prestataire prend en charge l’ensemble des éléments du système informatique de la société. Cette dernière n’aura plus besoin de disposer de matériel informatique ou de serveur dans ses locaux.

Concernant les tarifs, ils dépendent de la formule choisie et du type de contrat. Pour avoir un tarif compétitif, il est préférable de comparer entre les devis proposés pour choisir la proposition la plus avantageuse.

 

Proselis vous propose de choisir le mode d’intervention qui vous convient le mieux pour s’approcher au plus près de vos besoins et de vos attentions.

 

Les mentions obligatoires à inscrire dans le contrat de maintenance informatique ?

Au-delà de ce qui relève du périmètre d’intervention, le contrat de maintenance informatique doit comporter plusieurs mentions obligatoires et clauses importantes.

Le document doit rappeler l’identité des parties, à savoir ; le client et le prestataire informatique : le nom de la société, la forme juridique, le montant du capital social, le numéro d’inscription au RCS, l’adresse du siège social et l’identification du représentant légal de l’entreprise.

Le contrat doit également préciser le montant de la rémunération versée au prestataire ainsi que les modalités de paiement. De plus, le document doit mettre en relief les modalités d’exécution du prestataire informatique ainsi que les obligations des différentes parties signataires. Par ailleurs, la durée du contrat, les modalités de rupture, les clauses de responsabilités (qui est responsable en cas de dysfonctionnement et quel délai garanti de remise en état des équipements) et de sanction ainsi que le traitement des litiges doivent également être mentionnés.

 

A la recherche d’un service de maintenance informatique ? Nos experts sont à votre disposition. Contactez-nous.

Contactez-nous

Un projet, besoin de conseils ? Nous vous rappelons dans l'heure.

Contactez-nous